Edelweiss
17 décembre 2018

L'entretien de l'Hippodrome de Craon : une expérience positive


Publié par Edelweiss dans Ecopaturage, 0 commentaire

L’hippodrome de Craon est l’un des seuls hippodromes en France à disposer les trois disciplines sur des pistes en herbe : galop, trot et obstacle, c’est d’ailleurs par ces caractéristiques qu’il se distingue et lui doit sa réputation. Il s’étend sur 6 à 7 hectares et la surface des pistes représentent un tiers soit 20 ha. Les pistes sont pour cet hippodrome « les reines » qui méritent la plus grande attention et un entretien minutieux.

La société EDELWEISS participe à cet entretien et a procédé à la scarification des surfaces engazonnées avec le rotor scarificateur TRILO. Grâce à ce matériel spécifique, il est possible de tondre, scarifier, broyer, nettoyer et aspirer. Il faut savoir que la tonte finit par provoquer un feutre et créer une couche sur le sol qui l’empêche de respirer. La scarification casse le sol, sur une très fine épaisseur, et permet ainsi de l’aérer. Cette technique est un moyen très efficace pour favoriser l’assimilation des éléments nutritifs par la terre et libère les micro-organismes ce qui améliore la structure  du sol. De plus, elle élimine la mousse pour limiter l’apport d’acidité.

L’Hippodrome de Craon s’est lancé un défi en modifiant sa façon d’entretenir ses espaces verts.

L’objectif est de trouver une alternative à l’entretien mécanique et chimique.

La société EDELWEISS a proposé une solution originale et  écologique : « Des moutons pour tondre l’Hippodrome ». Effectivement, une centaine de moutons a été installée sur les pistes pour jouer les tondeuses. Cette démarche relève de nombreux points positifs. D’une part, elle permet de participer à la conservation d’une espèce en voie de disparition « le solognot ». D’autre part, elle réduit considérablement la pollution chimique et sonore et permet de rendre le site encore plus attractif.

Déjà, les effets sont visibles et les clients sont ravis. Grâce au piétinement des moutons, le terrain est plus ferme. L’herbe est courte, les excréments des animaux semblent particulièrement plaire à la pelouse : l’herbe est belle. La présence des animaux sur le terrain permettrait au sol d’être naturellement aéré : Les moutons seraient non seulement une bonne tondeuse mais aussi un bon scarificateur.

Votre commentaire



Mentions légales - Création site web Angers : WEB-SYSTEME.NET

Top